Imposition immobilière : les charges imputées sur les revenus fonciers

Louer un logement est une charge importante pour les particuliers, ce qui ne veut pas dire qu’une fois devenus propriétaires, ils seront épargnés des charges. C’est un fait réel et une vérité qui dérange : les travaux, les impôts, la banque s’acharnent sur vous, une fois que vous êtes dans le clan des propriétaires. Instinctivement, la question se pose alors, le loyer du locataire va-t-il suffire pour neutraliser ces charges ? Quoi qu’il en soit, il vous sera utile de noter et de connaitre l’ensemble des charges déductibles sur vos revenus fonciers afin d’évaluer votre projet d’investissement.

Les charges financières : les intérêts d’emprunt et les primes d’assurance

Une fois que vous contractez un prêt immobilier, n’oubliez pas que vous aurez les intérêts d’emprunts qui seront imputés sur vos revenus mensuels. À cela vont s’ajouter les primes d’assurances, si vous avez contracté une assurance quelconque pour la protection de votre investissement immobilier. Cela peut être une prime d’assurance loyer impayé, une prime d’assurance de vacance location, une prime d’assurance habitation ou autre.

Les coûts des travaux de réparation, de rénovation et d’extension

Gare aux défauts de construction, mais aussi aux départs de locataires, cela signifie que vous avez des travaux à financer. Cela pourrait être le chauffage, l’isolation, la sécurisation des ouvertures, la peinture, mais aussi la revisite partielle ou complète de l’ensemble d’une pièce.

Les impôts à acquitter

En devenant propriétaire, vous aurez l’habitude des abattements fiscaux sur vos revenus. En outre, vous aurez à payer les taxes foncières, les taxes annexes qui seront au bénéfice des communautés locales et les acquittements fiscaux sur les revenus locatifs. Cette dernière contribution revient seulement à la charge de certains bailleurs.

Les frais généraux de gestion

Vous devez en outre prévoir la rémunération des concierges, les frais de gestion de l’immeuble si vous achetez un appartement, les frais honoraires en cas de litiges, l’indemnité d’éviction du locataire et les provisions pour charges de copropriété, et le relogement d’un locataire.

admin Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *